Jésus revient bientôt!

Site en Construction



Accueil, Ecole du Sabbat (EDS), Hymnes et Louanges, Contact


EDS: Soyez qui vous ĂŞtes - "Nourris mes Brebis", 1 et 2 Pierre - La Lecon de l'Ecole du Sabbat en Français, leçon EDS Guadadvent, guide d'etude, mp3 audio, podcast, foi réelle, compagnon à venir; site chrétiens Adventiste en Guadeloupe Guadadvent Gwadadvent
Leçon de l'Ecole du Sabbat    

9. Soyez qui vous ĂŞtes

Du 20 au 26 Mai 2017

2 Pierre 1.1-15
1 Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus Christ:
2 que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur!
3 Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,
4 lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,
5 Ă  cause de cela mĂŞme, faites tous vos efforts pour joindre Ă  votre foi la vertu, Ă  la vertu la science,
6 à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,
7 à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.
8 Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.
9 Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.
10 C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais.
11 C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous sera pleinement accordée.
12 Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.
13 Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en Ă©veil par des avertissements,
14 car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus Christ me l'a fait connaître.
15 Mais j'aurai soin qu'après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses.
(LSG)
2_P 1.1-15;
Ephésiens 2.8
8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
(LSG)
Ep 2.8;
Romains 5.3-5
3 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance,
4 la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.
5 Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le SaintEsprit qui nous a été donné.
(LSG)
Rm 5.3-5;
HĂ©breux 10.38
38 Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.
(LSG)
He 10.38;
Romains 6.11
11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ.
(LSG)
Rm 6.11;
1 Corinthiens 15.12-57
12 Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts?
13 S'il n'y a point de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité.
14 Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.
15 Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu'il a ressuscité Christ, tandis qu'il ne l'aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.
16 Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n'est pas ressuscité.
17 Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés,
18 et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.
19 Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.
20 Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.
21 Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts.
22 Et comme tous meurent en Adam, de mĂŞme aussi tous revivront en Christ,
23 mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.
24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance.
25 Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.
26 Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort.
27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté.
28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.
29 Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux?
30 Et nous, pourquoi sommes-nous à toute heure en péril?
31 Chaque jour je suis exposé à la mort, je l'atteste, frères, par la gloire dont vous êtes pour moi le sujet, en Jésus Christ notre Seigneur.
32 Si c'est dans des vues humaines que j'ai combattu contre les bêtes à Éphèse, quel avantage m'en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.
33Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.
34 Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.
35 Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils?
36 Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt.
37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence;
38 puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre.
39 Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons.
40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres.
41 Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile.
42 Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible;
43 il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force;
44 il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel.
45 C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.
46 Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite.
47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel.
48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.
49 Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.
50 Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité.
51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,
52 en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire.
55 O mort, oĂą est ta victoire? O mort, oĂą est ton aiguillon?
56 L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la puissance du péché, c'est la loi.
57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ!
(LSG)
1 Co 15.12-57

" Pour cette raison même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la force morale, à la force morale la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maitrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété l`affection fraternelle, à l`affection fraternelle l`amour. " (2 Pierre 1.5-7)


Samedi, Dimanche, Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi

Etude de Vendredi
Pour aller plus loin...

Comme nous l’avons vu, Pierre savait qu’il allait bientôt mourir. Il savait aussi (et depuis longtemps, encore), comment il allait mourir. Jésus lui-même lui avait dit. « Amen amen, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu passais toi-même ta ceinture et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et un autre te passera ta ceinture pour te mener où tu ne voudras pas. » (
Jean 21.18
18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.
(LSG)
Jn 21.18).

Quelle fut sa fin ? « En qualité de Juif et d’étranger, Pierre fut, en effet, condamné à la flagellation et à la crucifixion. La perspective de cette mort effroyable rappelait à l’apôtre son grand péché : le reniement de Jésus lors de son procès. Or, tandis qu’autrefois la croix lui était si antipathique, il considérait maintenant comme une joie de faire le sacrifice de sa vie pour l’Évangile. Cependant, mourir de la même manière que son Maître qu’il avait renié lui paraissait être un trop grand honneur, bien qu’il se fût sincèrement repenti de son péché et sût que le Christ lui avait pardonné. N’en avait-il pas la preuve dans le fait qu’il lui avait confié la noble mission de paître les brebis et les agneaux de son troupeau ? Cependant, Pierre n’arrivait pas à se pardonner sa faute. La pensée même de l’agonie affreuse qui l’attendait ne pouvait atténuer l’amertume de sa tristesse et de son repentir. Il supplia ses bourreaux de lui accorder comme ultime faveur de le clouer à la croix la tête en bas. On accéda à sa requête, et c’est de cette manière que mourut Pierre, le grand apôtre. » Et pourtant, même avec cette perspective imminente, Pierre se souciait du bien-être spirituel du troupeau.


À méditer

À la lumière de tout ce qu’a écrit Pierre (ainsi que tous les autres écrivains de la Bible) sur la nécessité pour les chrétiens de mener une vie sainte, pourquoi un si grand nombre d’entre nous ne parviennent-ils pas à « être qui ils sont » en Jésus ?

En classe, passez en revue la liste de
2 Pierre 1.5-7
5 Ă  cause de cela mĂŞme, faites tous vos efforts pour joindre Ă  votre foi la vertu, Ă  la vertu la science,
6 à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,
7 à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.
(LSG)
2_P 1.5-7. Évoquez chaque élément et posez-vous la question : Comment manifester davantage ces vertus nous-mêmes, et comment aider les autres à faire la même chose ?

Considérant ce que les évangiles nous apprennent sur Pierre, ce qu’il écrit montre puissamment la grande oeuvre que Christ a accomplie en lui, en dépit de ses précédents échecs. Quelle espérance et quel réconfort peut-on retirer de son exemple ?

Dans
2 Pierre 1.12
12 Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.
(LSG)
2_P 1.12 , Pierre évoque la vérité présente. Quelle était la vérité présente, à l’époque de Pierre, et quelle est la vérité présente à notre époque ?

Quelqu’un a écrit : « Quelle certitude sur les morts après la mort ? » ; « La mort, c’est ce que les vivants portent avec eux ». Comment, en tant que chrétiens, devrions-nous « porter » la mort au sens de supporter le chagrin ?




Cette étude a été vue 8034 fois...




Proposé par le site Guadadvent

www.guadadvent.org





.