Guadadvent.org
Site Chrétien Adventiste en Guadeloupe
Nous sommes le Lundi 20 Fevrier 2017
S'identifier |
Apocalypse 14.7
Il disait d'une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue;
et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux.
Apocalypse 22.12
Voici, je viens bient√īt, et ma r√©tribution est avec moi, pour rendre √† chacun selon ce qu'est son oeuvre.
Jean 3.16
Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Ecoutez sur Radio Guadadvent
Etude sur différents sujets de la Bible

La Bible est la Parole de Dieu
Nous croyons qu'elle renferme les secrets du caractère de Dieu et le plan de son salut pour les hommes : Jésus-Christ.
La Parole de Dieu nous dit en parlant d'elle-même que "toute Ecriture" est inspirée de Dieu 2 Timothée 3:16.
Nous vous proposons quelques études autour de la Parole de Dieu, la Bible.

Que Dieu vous bénisse tous abondamment .

Etudes Bibliques: Le divorce et le remariage ; Etudes sur la Parole de Dieu sur différents sujets, site chrétiens Adventiste en Guadeloupe Guadadvent Gwadadvent
Le divorce et le remariage
www.sourcedevie.com | Henri VIAUD-MURAT |
14/01/2008 | 14737 vues | coms (5)
Je voudrais voir avec vous ce soir le problème du divorce et celui du remariage, à la lumière de la Parole du Seigneur. Il n'y a rien de plus triste qu'un divorce et rien de plus difficile à vivre pour un homme et une femme qui se sont engagés devant Dieu, qui ont espéré construire quelque chose de bien, ou qui ont pu pendant quelques années vivre quelque chose de bien ou espéré vivre quelque chose de mieux, et qui arrivent à la constatation qu'ils ne peuvent plus s'entendre, et qu'il faut rompre. Et il n'y a rien de plus triste aussi pour des enfants qui vivent cette situation. On touche vraiment là à un problème crucial dans la vie des hommes et des femmes. Le divorce : une situation d'échec, un constat d'échec, l'écroulement de ce qu'on avait construit. C'est vraiment très difficile à vivre et le Seigneur le sait.

Alors nous allons voir dans la Parole de Dieu ce que le Seigneur nous dit √† propos du divorce et √† propos du remariage. Aux Etats-Unis et au Canada, le taux de divorce est maintenant aussi √©lev√© chez les chr√©tiens que chez les non chr√©tiens. Et √ßa, c'est vraiment le signe que nous sommes dans la fin des temps et que l'esprit du monde a r√©ussi √† p√©n√©trer pleinement dans l'√©glise. Et dans de nombreuses √©glises des Etats-Unis, les deux tiers de la congr√©gation est compos√©e de couples qui ont au moins divorc√© une fois, si ce n'est pas deux ou trois. Et ce ne sont pas les exceptions. Dans les exemples que nous pouvons conna√ģtre autour de nous, nous regardons effectivement que le nombre de divorces chez les chr√©tiens tend √† augmenter de plus en plus. Alors je rappelle que dans le plan parfait du Seigneur, un mariage, une fois qu'il est d√©cid√© et qu'il est conclu, c'est pour toute la vie. Voil√† ce que Dieu d√©sire dans son plan parfait, voil√† ce qu'il veut pour l'homme et pour la femme. Et c'est la raison pour laquelle, je le r√©p√®te, il est tellement important de bien r√©fl√©chir avant de se marier. Et je parle √† des chr√©tiens, donc des chr√©tiens qui ont compris qu'ils ne peuvent se marier qu'avec des chr√©tiens et qu'ils ne peuvent fonder leur foyer que sur la Parole du Seigneur. Mais m√™me dans ce cas-l√†, il faut bien r√©fl√©chir, il faut en faire un sujet de pri√®re s√©rieux. Dans la Parole du Seigneur, une fois qu'un mariage est d√©cid√©, pour le Seigneur, il n'y a que la mort qui doit briser cette alliance.

Je lirai quelques passages dans la Parole du Seigneur, tout d'abord dans l'Ancien Testament, puis dans le Nouveau Testament. Dans Deut√©ronome 22, versets 28 et 29 : ¬ę Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fianc√©e, lui fait violence et couche avec elle et qu'on vienne √† les surprendre, l'homme qui aura couch√© avec elle donnera au p√®re de la jeune fille cinquante sicles d'argent et parce qu'il l'a d√©shonor√©e, il la prendra pour femme et il ne pourra pas la renvoyer tant qu'il vivra ¬Ľ. Il nous montre l√† le cas, h√©las, tr√®s fr√©quent aujourd'hui, d'un jeune homme qui couche avec une jeune fille, m√™me contre sa volont√©. Et dans la pens√©e du Seigneur, il est dit l√† qu'il devra la prendre pour femme et la garder toute sa vie. Parce qu'il a couch√© avec elle, il ne pourra pas la renvoyer. Il a fait une seule chair avec elle et d√©j√†, le Seigneur les consid√®re comme mari et femme. Alors vous voyez l'importance du fait de s'abstenir de toute relation sexuelle avant le mariage ? Non seulement parce que c'est une prostitution aux yeux du Seigneur, mais parce que cela nous engage. ¬ę Il la prendra pour femme, il ne pourra pas la renvoyer tant qu'il vivra ¬Ľ.

Dans Romains, chapitre 7, versets 1, 2 et 3 : ¬ę Ignorez-vous, fr√®res, car je parle √† des gens qui connaissent la loi (la loi de Dieu), que la loi exerce son pouvoir sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Ainsi, une femme mari√©e est li√©e par la loi √† son mari tant qu'il est vivant. Mais si le mari meurt, elle est d√©gag√©e de la loi qui la liait √† son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appel√©e adult√®re. Mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adult√®re en devenant la femme d'un autre ¬Ľ. Je ne crois pas qu'il faut dire ici : "Ah, mais √ßa, c'√©tait la loi de l'Ancien Testament, ce n'est plus pour nous, chr√©tiens". Vous savez que dans l'Ancien Testament, il y a une multitude de principes spirituels qui montrent ce qu'il y a dans le c¬úur de Dieu, dans sa volont√© pour nous. Ce qui a chang√© par rapport √† l'Ancien Testament, c'est tout ce qui √©tait purification du p√©ch√©, sacrifices pour le p√©ch√©, tous les rites c√©r√©moniels etc., mais les principes spirituels des commandements de Dieu, de ce que Dieu a dans le c¬úur pour nous, ces principes spirituels, demeurent. D'ailleurs, J√©sus les reprend dans le sermon sur la montagne. Il vous a √©t√© dit : "Tu feras ceci et cela, mais moi, je vous dis...", et il va encore plus loin. Donc, l√†, le Seigneur dit que dans sa pens√©e, une femme mari√©e est li√©e √† son mari tant qu'il est vivant. Et ils sont mari√©s parce qu'ils se sont engag√©s, parce qu'ils ont eu des relations entre eux sur tous les plans. Et seule, la mort peut les s√©parer.

Dans 1 Corinthiens 7, verset 39, l'ap√ītre Paul reprend exactement la m√™me id√©e en disant : ¬ę Une femme est li√©e aussi longtemps que son mari est vivant. Mais si le mari meurt, elle est libre de se marier √† qui elle veut, seulement que ce soit dans le Seigneur ¬Ľ, c'est-√†-dire avec un chr√©tien et selon la volont√© de Dieu. ¬ę Une femme est li√©e aussi longtemps que son mari est vivant. Mais si le mari meurt, elle est libre de se marier √† qui elle veut ¬Ľ. Il ne cite aucune autre exception. Il ne dit pas : "Je mets √† part tel ou tel cas particulier". Une femme est li√©e simplement par le fait qu'elle est mari√©e √† son mari, elle est li√©e toute sa vie. Donc, pour le Seigneur, l'adult√®re, ce n'est pas simplement le fait d'avoir des relations sexuelles avec une autre femme que son √©pouse ou un autre homme que son mari, mais pour le Seigneur, l'adult√®re, c'est aussi la s√©paration d'un couple qui existait et le remariage de l'un des conjoints. Il faut que ceci, mes bien-aim√©s, soit tr√®s clair dans votre esprit.

Regardons ce que dit J√©sus. Nous allons lire syst√©matiquement tous les passages dans la bouche du Seigneur J√©sus o√Ļ il parle de cela. Dans Matthieu 5 et au verset 31 : ¬ę Il a √©t√© dit : Que celui qui r√©pudie sa femme lui donne une lettre de divorce ¬Ľ. √áa, c'√©tait l'Ancien Testament, la loi. ¬ę Mais moi, je vous dis que celui qui r√©pudie sa femme, sauf pour cause d'infid√©lit√©, l'expose √† devenir adult√®re et que celui qui √©pouse une femme r√©pudi√©e commet un adult√®re ¬Ľ. Le Seigneur introduit ici une possibilit√© de s√©paration entre le mari et la femme pour une seule raison, l'adult√®re de la femme. Et je pense qu'on ne tord pas la Parole de Dieu pour dire qu'il s'agit de m√™me pour l'homme. Je ne pense pas que l'homme ait un privil√®ge sp√©cial, il s'agit de l'adult√®re d'un des conjoints. Mais l√†, le Seigneur pr√©sente l'exemple de la femme puisqu'on lui pose la question sur la r√©pudiation de la femme. Donc, le Seigneur admet la possibilit√© d'une s√©paration pour une seule raison, l'infid√©lit√© du conjoint. C'est un droit, une possibilit√©, mais le Seigneur ne dit pas qu'il faut toujours se saisir de ce droit. Il donne simplement la possibilit√© de le faire pour cause d'adult√®re. Mais cela ne r√®gle pas le probl√®me du remariage. Le Seigneur ne dit pas l√† que celui qui a r√©pudi√© sa femme adult√®re peut se remarier librement. Il ne le dit pas . Il dit simplement : ¬ę Je vous dis que celui qui r√©pudie sa femme, sauf pour cause d'infid√©lit√©, l'expose √† devenir adult√®re ¬Ľ. Adult√®re pourquoi ? Parce qu'elle risque de se remarier, donc de commettre l'adult√®re, doublement, √† ce moment-l√† ; ¬ę et que celui qui √©pouse une femme r√©pudi√©e commet un adult√®re ¬Ľ. Si on isole simplement ce verset de tout le reste de la Parole de Dieu, on pourrait b√Ętir toute une th√©ologie pour dire : "Vous voyez bien que le Seigneur permet le remariage dans le cas de l'adult√®re du partenaire". Moi, je ne vois pas cela et ceci est en contradiction avec le reste de l'enseignement de la Parole de Dieu et notamment ces passages que nous venons de lire et qui concernent la femme en g√©n√©ral et non pas la femme adult√®re en particulier.

Lisons un peu plus loin, dans Matthieu 19, au verset 3 : ¬ę Les pharisiens l'abord√®rent et dirent pour l'√©prouver : Est-il permis √† un homme de r√©pudier sa femme pour un motif quelconque ? ¬Ľ Voil√† la question qui est pos√©e, la question, c'√©tait : Est-ce qu'il est permis de r√©pudier pour un motif quelconque ? ¬ę Il r√©pondit : N'avez-vous pas lu que le cr√©ateur au commencement fit l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son p√®re et sa m√®re et s'attachera √† sa femme et tous deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne s√©pare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui dirent-ils, Mo√Įse a-t-il prescrit de donner √† la femme une lettre de divorce et de la r√©pudier ? Il leur r√©pondit : C'est √† cause de la duret√© de votre c¬úur que Mo√Įse vous a permis de r√©pudier vos femmes ; au commencement, il n'en √©tait pas ainsi, mais je vous dis que celui qui r√©pudie sa femme, sauf pour infid√©lit√©, et qui en √©pouse une autre commet un adult√®re et celui qui √©pousera celle qui a √©t√© r√©pudi√©e commet aussi un adult√®re ¬Ľ. "Celui qui √©pousera celle qui a √©t√© r√©pudi√©e" ! Il n'ajoute pas : sauf pour infid√©lit√©. Il dit simplement : "Celui qui √©pousera une femme r√©pudi√©e (divorc√©e) commet aussi un adult√®re". Et je prie dans mon c¬úur le Seigneur en ce moment pour que sa Parole puisse entrer sans r√©sistance, parce que je sens dans mon esprit de la r√©sistance et nous avons besoin de conna√ģtre quelle est dans le c¬úur de Dieu la pens√©e profonde du Seigneur. Tout ce qui arrive est permis par Dieu, mais tout ce qui arrive ne traduit pas n√©cessairement le d√©sir profond du c¬úur de Dieu, la volont√© parfaite du Seigneur. Et c'est cette volont√©-l√† parfaite qui nous int√©resse en tant que chr√©tiens. Nous ne voulons pas du deuxi√®me ou du troisi√®me plan, nous voulons le plan parfait du Seigneur. Une fois que les d√©g√Ęts ont pu √™tre faits, il faut revenir au Seigneur pour demander sa mis√©ricorde, pour qu'il puisse r√©parer ce qui peut √™tre r√©par√©. Mais avant d'avoir commis le moindre d√©g√Ęt, nous avons int√©r√™t √† savoir ce qu'il y a dans le c¬úur de Dieu comme volont√© parfaite pour nous, pour que nous puissions vraiment le glorifier et que nous puissions √™tre vraiment heureux sur la terre.

Et un peu plus loin, il dit au verset 10 : ¬ę Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l'homme √† l'√©gard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier. Il leur r√©pondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux √† qui cela est donn√©, car il y a des eunuques qui le sont d√®s le ventre de leur m√®re, il y en a qui le sont devenus par les hommes et il y en a qui se sont rendus tels eux-m√™mes √† cause du royaume des cieux ¬Ľ. Vous voyez que ce passage-l√† vient tout de suite apr√®s le passage pr√©c√©dent, o√Ļ on posait la question √† J√©sus de la possibilit√© de r√©pudier sa femme et J√©sus encha√ģne en disant que celui qui r√©pudie sa femme et qui en √©pouse une autre commet un adult√®re. Et aussit√īt il ajoute : "Celui qui se rend eunuque pour le royaume de Dieu". √áa veut dire celui qui accepte de rester c√©libataire, dans le cas qu'il vient de signaler, pour le service du Seigneur. Donc, le Seigneur autorise la s√©paration pour cause d'infid√©lit√©. Mais dans la pens√©e parfaite du Seigneur, ce qu'il d√©sire, c'est que les deux qui se sont s√©par√©s soit se r√©unissent √† nouveau et se r√©concilient, soit qu'ils restent sans se remarier. Qu'ils se rendent eunuques eux-m√™mes pour le service du Seigneur. On ne peut pas faire n'importe quoi et m√™me si le Seigneur permet certaines choses √† cause de la duret√© du c¬úur, il faut aussi savoir supporter les cons√©quences de nos actions.

Nous allons lire d'autres passages pour voir et explorer encore ce th√®me. Dans Marc 10 verset 2 : ¬ę Les pharisiens l'abord√®rent et pour l'√©prouver, ils lui demand√®rent s'il est permis √† un homme de r√©pudier sa femme. Il r√©pondit : Que vous a prescrit Mo√Įse ? Mo√Įse, dirent-ils, a permis d'√©crire une lettre de divorce et de r√©pudier. Et J√©sus leur dit : C'est √† cause de la duret√© de votre c¬úur que Mo√Įse vous a donn√© ce pr√©cepte. Mais au commencement de la cr√©ation, Dieu fit l'homme et la femme. C'est pourquoi l'homme quittera son p√®re et sa m√®re et s'attachera √† sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme ne s√©pare pas ce que Dieu a joint. Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples l'interrog√®rent encore l√†-dessus. Il leur dit : Celui qui r√©pudie sa femme et qui en √©pouse une autre commet un adult√®re √† son √©gard ¬Ľ. L√†, il ne met pas l'exception : "pour cause d'infid√©lit√©", mais il insiste simplement sur le fait de r√©pudier sa femme et d'en √©pouser une autre. Et il ajoute : "Et si une femme quitte son mari (il ne dit pas une femme adult√®re), si une femme quitte son mari et en √©pouse un autre, elle commet un adult√®re". Si une femme quitte son mari et en √©pouse un autre, elle commet un adult√®re". Et moi, je dirais aussi : "Si un homme quitte sa femme et en √©pouse une autre, il commet un adult√®re". Et il n'y a aucune exception indiqu√©e l√† par le Seigneur. Il dit simplement : quitter et √©pouser, voil√† l'adult√®re. Quitter simplement pour cause d'adult√®re d'un des partenaires, c'est permis. Mais quitter sa femme pour une raison quelconque et en √©pouser une autre, c'est l√† l'adult√®re. Parce que la femme est li√©e √† son mari, quel qu'il soit, toute sa vie durant, par la d√©cision du mariage. C'est la loi de Dieu.

Dans Luc 16, verset 18 : ¬ę Quiconque r√©pudie sa femme et en √©pouse une autre commet un adult√®re, et quiconque √©pouse une femme r√©pudi√©e (ou divorc√©e) par son mari, commet un adult√®re ¬Ľ. L√†, le Seigneur ne glisse pas l'exception d'infid√©lit√©, il n'a pas besoin de le faire parce qu'il sait dans son c¬úur que l'adult√®re, c'est le fait de quitter sa femme et d'en √©pouser une autre. L'adult√®re, c'est quitter son mari et en √©pouser un autre. Il n'a pas besoin de mettre ici : pour cause d'infid√©lit√©. Le fait de quitter sa femme pour un motif quelconque, c'est permis si elle est infid√®le, mais quitter sa femme pour un motif quelconque et en plus en √©pouser une autre, l√†, c'est l'adult√®re. Vous comprenez bien la diff√©rence ? Cela veut dire tout simplement que dans la pens√©e du Seigneur, il autorise, mais malgr√© lui, contre le d√©sir de son c¬úur, la s√©paration, mais il demande aux deux partenaires de rester seuls.

Dans 1 Timoth√©e 3, je soulignerai une exigence particuli√®re pour les minist√®res de conduite spirituelle. Dans 1 Timoth√©e 3, verset 1 : ¬ę Cette parole est certaine : Si quelqu'un aspire √† la charge d'√©v√™que (de conducteur spirituel, de surveillant de l'√©glise), il d√©sire une ¬úuvre excellente. Il faut donc que l'√©v√™que soit irr√©prochable, mari d'une seule femme ( √ßa ne veut pas dire que les autres ont la permission d'√™tre polygames, √ßa veut dire que l'une des conditions demand√©es pour √™tre √©v√™que dans l'Eglise du Seigneur, c'est d'avoir √©t√© mari d'une seule femme), sobre, mod√©r√©, r√©gl√© dans sa conduite, hospitalier, propre √† l'enseignement ¬Ľ. Pourquoi prendre toutes les autres conditions et laisser celle-ci de c√īt√© ? Et on rejoint ici la pens√©e du Seigneur quand il dit : Il est important que tu comprennes que quelqu'un qui quitte sa femme et qui en √©pouse une autre commet un adult√®re. C'est grave pour tout le monde, mais c'est encore plus grave pour un conducteur. Et dans Tite, un peu plus loin, au chapitre 1, verset 5 : ¬ę Je t'ai laiss√© en Cr√®te afin que tu mettes en ordre ce qui reste √† r√©gler et que selon mes instructions, tu √©tablisses des anciens dans chaque ville, s'il s'y trouve quelque homme irr√©prochable, mari d'une seule femme ¬Ľ. Comme si le fait d'avoir eu une deuxi√®me femme constituait une tache et un reproche ; mari d'une seule femme ! Il ne dit pas : Je mets une exception, s'il avait une femme infid√®le qui est partie, il n'avait aucune responsabilit√©, ce n'√©tait pas sa faute, il pouvait se remarier dans ce cas-l√†. Il n'y a pas d'exception ! Il faut qu'il soit et qu'il ait √©t√© mari d'une seule femme. Et je pense pour ma part que cette condition est compl√®tement n√©glig√©e dans l'√©tablissement des anciens le plus souvent dans les √©glises.

Maintenant, on va regarder en d√©tail 1 Corinthiens 7 parce que l√†, il y a beaucoup d'enseignements sur ce plan. Alors regardons 1 Corinthiens 7, et on voit appara√ģtre la pens√©e du Seigneur dans tout ce chapitre. Au verset 8 : ¬ę A ceux qui ne sont pas mari√©s (c√©libataires) et aux veuves, je dis qu'il est bon de rester comme moi (c'est-√†-dire c√©libataire. Il est bon ; il n'en fait pas un ordre, bien s√Ľr, mais il est bon) ; s'ils manquent de continence, qu'ils se marient ¬Ľ. Remarquez bien que dans les deux cat√©gories qu'il indique, il ne parle pas des divorc√©s pour une raison ou une autre, y compris pour cause d'infid√©lit√©. Il ne parle que de deux cat√©gories de personnes : les c√©libataires et les veufs. "Il est bon qu'ils restent c√©libataires, dit-il, mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient". Il n'est pas parl√© des divorc√©s dans ce passage. Maintenant, verset 10 : ¬ę A ceux qui sont mari√©s, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur (remarquez bien que c'est un ordre du Seigneur : J'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur) que la femme ne se s√©pare pas de son mari. Si elle est s√©par√©e, qu'elle demeure sans se marier (sans se remarier, bien s√Ľr) ou qu'elle se r√©concilie avec son mari et que le mari ne r√©pudie point sa femme ¬Ľ.

Ecoutez, mes fr√®res et s¬úurs bien-aim√©s, en face d'une telle clart√© de la Parole de Dieu, je n'arrive pas √† comprendre la position qui est prise par tellement d'√©glises, de chr√©tiens, de conducteurs, en ce qui concerne l'autorisation du remariage. Et je relis devant vous ce passage : ¬ę A ceux qui sont mari√©s, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se s√©pare pas de son mari. Si elle est s√©par√©e ... ¬Ľ Donc, lui aussi, qui conna√ģt la pens√©e de Dieu, admet la possibilit√© d'une s√©paration, notamment en cas d'infid√©lit√©. On ne peut pas obliger quelqu'un qui est infid√®le √† rester au foyer, c'est √©vident, mais l'ordre du Seigneur s'adresse √† l'autre qui est fid√®le. ¬ę ... Si elle est s√©par√©e, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se r√©concilie avec son mari ¬Ľ. Et personnellement, j'aurais tendance √† en dire autant pour le mari. Je ne vois aucune raison spirituelle pourquoi le mari, lui, aurait la permission du Seigneur de se remarier et pas la femme.

Il faut souligner le verset 20, parce qu'il est souvent utilis√© par ceux qui se remarient pour d√©fendre leur position. Et l√†, il me semble que cet argument utilis√© de cette mani√®re est compl√®tement en dehors de son contexte. Il est dit au verset 20 : ¬ę Que chacun demeure dans l'√©tat o√Ļ il √©tait lorsqu'il a √©t√© appel√© ¬Ľ (appel√© par Dieu, √† la conversion). Et dans certains cas, j'ai vu dans certaines √©glises, des responsables voir arriver devant eux un couple, o√Ļ, par exemple, l'un √©tait divorc√©, il fr√©quentait une autre femme, il n'√©tait pas encore mari√©, et le conseil qui leur √©tait donn√©, c'√©tait de dire : "Bon, tu es divorc√©, tu es en train de fr√©quenter une femme, il faut que tu mettes ta vie en r√®gle avant de te faire baptiser, donc, va √† la mairie et marie-toi en vitesse pour que ta situation soit r√©gularis√©e. Marie-toi avec la nouvelle femme. Et en utilisant ce verset : ¬ę Que chacun demeure dans l'√©tat o√Ļ il √©tait lorsqu'il a √©t√© appel√© ¬Ľ. Et on lui dit : "Quand tu t'es converti, tu √©tais divorc√©, vivant avec une nouvelle femme, eh bien, reste comme tu es".

Ce n'est pas du tout la pens√©e du Seigneur. On tord la pens√©e du Seigneur en prenant ce verset pour justifier cette position. Parce que si vous regardez le contexte o√Ļ est mis ce verset, il est dit d'abord au verset 19 : ¬ę La circoncision n'est rien, l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des commandements de Dieu est tout. Que chacun demeure dans l'√©tat o√Ļ il √©tait lorsqu'il a √©t√© appel√©. As-tu √©t√© appel√© esclave ? Ne t'en inqui√®te pas. Mais si tu peux devenir libre, profites-en plut√īt. Car l'esclave qui a √©t√© appel√© dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de m√™me, l'homme libre qui a √©t√© appel√© est un esclave de Christ. Vous avez √©t√© rachet√©s √† un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes. Que chacun, fr√®res, demeure devant Dieu dans l'√©tat o√Ļ il √©tait lorsqu'il a √©t√© appel√© ¬Ľ. Pour moi, le contexte me semble √©vident, c'est un contexte de situation sociale, notamment de l'√©poque, d'hommes libres et d'esclaves et lorsqu'on devenait chr√©tien, on √©tait affranchi par Christ et certains esclaves de la soci√©t√© romaine de ce temps pouvaient dire : "Apr√®s tout, moi, j'ai √©t√© affranchi de Christ, maintenant mon ma√ģtre et mon esclavage, je les envoie promener". Mais il leur est dit l√†, clairement : "Reste dans l'√©tat o√Ļ tu √©tais. Ce n'est pas √ßa qui compte. Si tu es esclave, reste esclave, si tu peux te faire lib√©rer, fais-toi plut√īt lib√©rer, si tu es homme libre, eh bien reste dans l'√©tat o√Ļ tu es". Cela me semble √©vident. On ne peut pas utiliser ce verset pour dire : "Tu t'es converti, divorc√©, vivant avec une autre femme, eh bien, reste comme tu es". Parce qu'on tord la Parole du Seigneur. Et notamment, quelques versets plus haut o√Ļ il est dit √† toutes les femmes mari√©es de ne pas se s√©parer de leur mari et de se r√©concilier s'il est possible.

En ce qui concerne les vierges et les veuves, on voit aussi la m√™me pens√©e qui appara√ģt l√†. Le d√©sir du c¬úur de Dieu dans la bouche de Paul, c'est de dire aux vierges : "Il est meilleur que vous restiez vierges plut√īt que vous vous mariiez. Il est meilleur, mais ce n'est pas un p√©ch√© de se marier, seulement, vous √©viterez des tribulations, des distractions, etc., dans la chair". Et il dit aux veuves aussi au verset 40 : ¬ę La veuve est plus heureuse, n√©anmoins si elle demeure comme elle est (c'est-√†-dire veuve, seule), suivant mon avis. Et moi aussi je crois avoir l'esprit de Dieu ¬Ľ. Donc, cela prouve que Dieu est capable de venir avec toute la puissance de sa Parole pour soutenir ceux qui sont seuls, les veufs, mais aussi les c√©libataires divorc√©s, pour les remplir de bonheur parce qu'il dit : "Tu seras plus heureux si tu restes dans l'√©tat o√Ļ tu es". Et si la Parole de Dieu le dit, c'est que Dieu est capable de confirmer sa Parole et de combler la vie de cet √™tre seul ou qui a √©t√© injustement trait√© ou dont le mari ou la femme est parti, Dieu est capable de lui mettre un bonheur parfait, √† son service.

Certains pourraient dire : "Mais alors, si telle est la condition de l'homme marié, comme les disciples le disaient au Seigneur, que faire dans le cas d'un couple divorcé, remarié, dont le mari a par exemple divorcé de sa première femme, s'est remarié avec une autre, et tous les deux se convertissent au Seigneur ?

Je vais résumer d'une façon claire ce qui me semble être la pensée du Seigneur. Je le résume une nouvelle fois pour que ce soit bien clair. Le mariage est indissoluble pour Dieu. Dieu permet la séparation dans un seul cas : infidélité du conjoint. Dieu ne permet pas le remariage, et il demande de rester seul pour un service du Seigneur sans distraction. Je suis persuadé pour ma part que le remariage du chrétien est un péché d'adultère qui doit être confessé comme tel, et le problème grave, c'est pour ceux qui ont envie de divorcer pour une raison ou une autre, et qui souhaiteraient se remarier. Là, je pense qu'après ce que vous avez entendu ce soir, vous serez sans excuse devant Dieu.

Certains citent Deut√©ronome 24, versets 1 √† 4, o√Ļ il est dit que si une femme quitte son mari, va avec un autre et revient avec son premier mari, c'est une abomination. Et aussi J√©r√©mie 3 :1 : ¬ę Lorsqu'un homme r√©pudie sa femme, qu'elle le quitte et devient la femme d'un autre, cet homme retourne t-il encore vers elle ? Le pays m√™me ne serait-il pas souill√© ? Et toi, tu t'es prostitu√©e √† de nombreux amants et tu reviendrais √† moi ? dit l'Eternel. L√®ve tes yeux vers les hauteurs et regarde, o√Ļ ne t'es-tu pas prostitu√©e ? ¬Ľ Donc, il y avait une parole dans la loi qui disait : "Si une femme quitte son mari, va vers un autre, √©tant adult√®re et revient, elle commet une souillure abominable ; c'est une abomination. Et l√†, J√©r√©mie rappelle ce passage de la loi, mais je ne pense pas qu'il faut utiliser ce passage pour dire qu'une femme divorc√©e de son mari ne peut jamais revenir √† lui et se r√©concilier. Parce que regardez ce qui est dit tout de suite apr√®s au verset 7 : ¬ę Je disais, dit Dieu, apr√®s avoir fait toutes ces choses, elle reviendra √† moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa s¬úur, la perfide Juda en a √©t√© t√©moin. Quoique j'eusse r√©pudi√© l'infid√®le Isra√ęl √† cause de tous ses adult√®res et que je lui eusse donn√© sa lettre de divorce, j'ai vu que la perfide Juda, sa s¬úur n'a pas eu de crainte et qu'elle est all√©e se prostituer pareillement ¬Ľ.

Et au verset 10 : ¬ę Malgr√© tout cela, la perfide Juda, sa s¬úur n'est pas revenue √† moi de tout son c¬úur ¬Ľ. Et au verset 12 : ¬ę Va, crie ces paroles vers le Septentrion et dis : Reviens, infid√®le Isra√ęl, dit l'Eternel. Je ne jetterai pas sur vous un regard s√©v√®re, car je suis mis√©ricordieux, dit l'Eternel. Je ne garde pas ma col√®re √† toujours. Reconnais seulement ton iniquit√©. Reconnais que tu as √©t√© infid√®le √† l'Eternel ton Dieu ¬Ľ. Si Dieu est capable d'accueillir √† nouveau l'infid√®le Isra√ęl et de lui pardonner, √† combien plus forte raison un mari peut-il √™tre capable d'accueillir √† nouveau sa femme infid√®le qui vient lui demander pardon de tout son c¬úur et qui veut se r√©concilier. Il ne s'agit pas d'une abomination.

L'abomination, ce serait d'avoir une femme infidèle qui refuse de se repentir. Pour elle, voilà l'abomination. Mais une femme infidèle qui se repent et qui revient à son mari, ce n'est pas une abomination. "Reviens et je pardonnerai ton péché. Reconnais-le seulement !"

Et je termine par Os√©e 2, verset 4 : ¬ę Plaidez, plaidez contre votre m√®re car elle n'est point ma femme et je ne suis point son mari. Qu'elle √īte de sa face ses prostitutions et de son sein ses adult√®res. " Et au verset 9 : " Elle poursuivra ses amants, elle ne les atteindra pas, elle les cherchera, ne les trouvera pas. Puis elle dira : j'irai et je retournerai vers mon premier mari, car alors, j'√©tais plus heureuse que maintenant. Elle n'a pas reconnu que c'√©tait moi qui lui donnais le bl√©, le mo√Ľt et l'huile ¬Ľ.

Et au verset 16, regardez ce qu'il y a dans le c¬úur de Dieu : ¬ę C'est pourquoi voici, je veux la tirer et la conduire au d√©sert et je parlerai √† son c¬úur. L√†, je lui donnerai ses vignes et la vall√©e d'Akor comme une porte d'esp√©rance et l√†, elle chantera comme au temps de sa jeunesse, comme au jour o√Ļ elle remonta du pays d'Egypte. En ce jour-l√†, dit l'Eternel, tu m'appelleras mon mari et tu ne m'appelleras plus mon ma√ģtre. J'√īterai de sa bouche les noms des Baals afin qu'on ne les mentionne plus par leurs noms ¬Ľ. Et un peu plus loin, au verset 21 : ¬ę Je serai ton fianc√© pour toujours. Je serai ton fianc√© par la justice, la droiture, la gr√Ęce et la mis√©ricorde. Je serai ton fianc√© par la fid√©lit√© et tu reconna√ģtras l'Eternel. En ce jour-l√†, j'exaucerai, dit l'Eternel, j'exaucerai les cieux et ils exauceront la terre. La terre exaucera le bl√©, le mo√Ľt et l'huile ¬Ľ. Et √† la fin du passage : ¬ę Et je lui ferai mis√©ricorde. Je dirai √† Lo-Ammi : Tu es mon peuple et il r√©pondra : Mon Dieu ! ¬Ľ

Le Seigneur nous demande de reconna√ģtre notre adult√®re et de revenir √† lui de tout notre c¬úur. Il est mis√©ricordieux et compatissant, il pardonnera et il gu√©rira. Mais si nous voulons √™tre pleinement au b√©n√©fice de sa gr√Ęce, nous devons reconna√ģtre le p√©ch√© et l'abandonner, et compter sur son secours dans les tribulations, les probl√®mes de la vie. Il est bon, il est mis√©ricordieux, il est fid√®le. C'est l√†-dessus que nous devons attacher notre c¬úur ; mais c'est un Dieu de saintet√© et de justice. Un Dieu de saintet√© ! Et notre attitude doit √™tre une attitude humble et bris√©e, d'humilit√© devant lui. "Seigneur, pardonne ! Seigneur, je reconnais, je reconnais, Seigneur, maintenant, fais-moi gr√Ęce. All√©luia ! Merci, P√®re ! Amen !"
 
5 commentaires | ajouter un commentaire
la sido | 19-01-2008
superbe message j'ai trouvé la réponse à toutes mes questions concernant le divorce et le remariage, je n'ai jamais compris comment des chrétiens peuvent faire une telle chose, je vis une situation douloreuse mon mari m'a quittée pour une autre avec qui il a déja un enfantil voulait que j'accepte sans que je ne dise rien il m'a envoyé une lettre de divorce sans que je ne sache cette lettre c'est un tissu de mensonge tandis qu'il mène une vie de débauche et pour couronner le tout c'est moi qui suis accusée. je suis contente d'avoir lu votre message. cela me fait comprendre que la parole de Dieu demeure et elle demeurera la jeune femme est encore enceinte ils sont patron et secrétaire je vis seule depuis 4 ans le divorce n'a pas été prononcé j'ai fait de mon mieux pour ne pas divorcer la première demande a été rejeté et mon mari bien sur a renouvelé une deuxième fois j'ai aussi refusé mais maintenant je le demande parce qu'il va trop loin je ne pourrai pas vivre avec quelqu'un de licencieux et pourtant les deux vont au temple cela m'exaspère parce qu'ils croient que Dieu cautionne leur comportement je suis désolée de voir de telles choses à l'église merci encore cela m'a fait du bien
 
Ivan Camargo -Brasil | 08-04-2008
je suis tout á fait d'accord, et quelle connaissance vous avez! Je suis de la congregation chrétienne au Brésil et en france en a aussi, et l'autre jour on discuté au sujet du divorce et du remariage, je prie à Dieu, qu'il puisse me montrer la vérité, et voilà je suis tombé sur votre site, maintenant je vais avec plus de force pouvoir dire aux frères de mon église que selon les commandemant de Dieu le mariage n'est qu'un seul...Bravo! c'est bien cela que j'ai compris lors de ma lecture à quelque mois en arrière. Que Dieu te bénisse
 
chedomi | 03-05-2008
Il y a beacoup de verite et de bonnes interpretations dans ce message,mais il faut aussi mentionner des erreurs d' interpretations.
Je veux en premier lieu souligner le texte touve dans 1 cor7;19...ou l'auteur a marque une pause sur le sujet afin de donner une reponse sur le fait que des chretiens se faisaient circoncire dans des territoires exterieures, corinthe rejettant par ainsi le sang de Jesus.Pour revenir sur le sujet au verset 25.
deuxiement,dans 1 timothee 3...il parlait ici contre la polygamie mais du remariage,vous n'ignoriez pas que c'etait encore la coutume meme parmi les juifs iu se croiaient les plus pieux.
tout cela pour dire que je sens la bonne volonte chez d'expliquer la parole de DIeu,et je suis d'avis que le divorce ne vient pas de Dieu.mais alors essayer de produire de nouvelles lois ne fera qu'empirer la situation,pour celui qui aime le bien les commandements (10)sont suffisant.car malgre votre bonne volonte cette nouvelle loi peut etre servi pour detruire l' oeuvre de Dieu qui est plus importante que le mariage ,le celibat ou le divorce.Que Dieu vous benisse.
 
malou2404 | 24-10-2013
Tout ce d√©bat semble clair comme de l'eau de roche certes. Cependant s'il est vrai que le remariage est "adult√®re", le c√©libat apr√®s un divorce est "dangereux" car on a connu l'amour. Je m'imagine si toutes ces personnes divorc√©es-remari√©es au sein de notre communaut√© avaient √©t√© oblig√©es de rester c√©libataires. Le "p√©ch√©" serait-il moindre alors que bon nombre de personnes mari√©s parviennent √† √™tre infid√®les chez les adventistes? Je dis qu'il y a un myst√®re dans ce domaine une trait de lettre que nous n'avons pas encore d√©couvert. Dieu ne nous a pas cr√©√©s pour rester dans l'isolement, il est vrai que l'ennemi de nos √Ęme n'est pas √©tranger au divorce et nous devons √™tre vigilants. Dieu a cr√©√© le mariage pour le bonheur de l'homme, pas pour son malheur; de ce fait il est quelques fois souhaitable de divorcer pour "sauver sa vie". (malheureusement) . Je suis moi-m√™me divorc√©e et je demande √† Dieu Sa direction, une compr√©hension claire et nette de sa volont√© afin que je l'accepte sans Douter et que je choisisse de rester seule si c'est l√† Sa volont√©. Tant que ce ne sera pas clair dans mon esprit je ne prendrai aucune d√©cision; surtout que pas moins de 3 pasteurs m'ont conseill√© de refaire m
 
Nini | 20-01-2014
Il y a beaucoup de vérité mais juste un cas que je voulais vous exposer pour avoir un éclaircissement : Si deux s'engageaient en mariage et juste après le mariage (religieux), le mari était reconnu marié non divorcé (bigamie). Et si la femme avait décidé de se remarier avec un autre. Est-ce qu'elle est encore coupable d'adultère.
 
36 autres sujets disponibles
Priorités | J.Vladimir Polanco | 14/09/2015 | 1427 vues | coms (0)
 
Trois Anges | 12/08/2008 | 11832 vues | coms (5)
 
8972 vues | coms (3)
 
28-08-2009 | 6144 vues | coms (0)
 
8807 vues | coms (4)
 
Semaine de prière et de réflexion JA Guadeloupe | Département JA Guadeloupe | 03/02/2008 | 8223 vues | coms (3)
 
www.guadadvent.org | David Bergina | 28/09/2014 | 4695 vues | coms (4)
 
jesusinsight | jesusinsight | 5/08/2007 | 7032 vues | coms (0)
 
12653 vues | coms (2)
 
bibleinfo.com | bibleinfo | 06/12/2013 | 4708 vues | coms (1)
 
8120 vues | coms (0)
 
Bergina David et Carole | Bergina David et Carole | 11384 vues | coms (1)
 
8941 vues | coms (0)
 
15276 vues | coms (2)
 
8362 vues | coms (0)
 
Priorité | Alejandro Bullon | 16/09/2015 | 1573 vues | coms (0)
 
Les 27 croyances | Les 27 croyances | 8977 vues | coms (1)
 
Bergina David | 16/09/2007 | 15813 vues | coms (3)
 
jesusinsight | jesusinsight | 5/08/2007 | 11014 vues | coms (2)
 
16975 vues | coms (3)
 
Ellen Write | 8014 vues | coms (2)
 
8033 vues | coms (2)
 
Pasteur Fred NAVRER Responsable Ministères Personnels et communications Eglise Adventiste de la Guadeloupe . | Pasteur Fred Navrer | 24362 vues | coms (26)
 
Guadadvent | Bergina David | 18/10/2013 | 3780 vues | coms (2)
 
Bergina Carole | Bergina Carole | 13423 vues | coms (9)
 
Eglise Adventiste de Pierrefitte ( 93 ) | Céline AZEROT | 20/01/2011 | 7343 vues | coms (1)
 
Jean Espérandieu | Jean Espérandieu | 8075 vues | coms (2)
 
Sébastien Théret | 26/06/2009 | 8808 vues | coms (1)
 
Semaine de prière des JA en Guadeloupe | Département JA Guadeloupe | 04/02/2008 | 8443 vues | coms (1)
 
www.guadadvent.org | David Bergina | 07/08/2015 | 6568 vues | coms (2)
 
voxdei | 6/04/2008 | 10218 vues | coms (2)
 
13954 vues | coms (1)
 
Cette √©tude a √©t√© r√©alis√© avec comme support la Bible Louis Segond 1910 , tous les commentaires sont originaux , l¬íauteur Bergina David est un La√Įc Adventiste du Septi√®me jour en Guadeloupe . Guadadvent Avril 2007 | Bergina David | 14465 vues | coms (11)
 
7582 vues | coms (1)
 
7510 vues | coms (2)
 
Discover online | La voix de l'espérance | 12/08/2008 | 24260 vues | coms (0)
 
<strong>Jérémie 29:11</strong>
<br>
Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance. <strong>Jean 3:16</strong>
<br>
Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. <strong>Jean 8:36</strong>
<br>
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. <strong>Romains 6:23</strong>
<br>
Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. <strong>Jean 15:11</strong>
<br>
Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. <strong>Philippiens 4.19,20</strong>
<br>
19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. <br>
20 A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen!
Lecture du jour 50   (19 Fevrier)
  • Ex 7.25-29; Ex 8.1-28
  • Mc 2.23-28; Mc 3.1-19
     Versets en image
ÔĽŅ
102 visiteurs 1 membre en ligne
 
dont 1 sur cette page
Les 5 Derniers inscrits
Cauphy
Cauphy
Cauphy
Inscrit le: 19-02-2017
> Visiter le profil
cezanne
cezanne
cezanne
Inscrit le: 19-02-2017
> Visiter le profil
ILBOUDO
ILBOUDO
ILBOUDO
Inscrit le: 18-02-2017
> Visiter le profil
lili11
lili11
lili11
Inscrit le: 18-02-2017
> Visiter le profil
esaienico
esaienico
esaienico
Inscrit le: 18-02-2017
> Visiter le profil
Espace discussion
Bonne et Heureuse Année en Jésus-Christ!

Guadadvent va bient√īt faire peau neuve avec encore plus de services pour vous, votre famille et votre église!

Depuis le 15 Août 2016 nous avons déja reçu 2845‚ā¨
sur un objectif de 4620‚ā¨


Participez au projet "Guadadvent Production" et recevez un livre ou un album chrétien à chaque nouvelle sortie ...

Nous avons déja reçu 1965 ‚ā¨ pour un objectif de 4200 ‚ā¨.
  46.8 %