Img Img Img
> Etude de la Bible


Les études disponibles:

> L'Eglise, le corps du Christ
> Mal des bijoux ou Mal de Vivre
> La Dîme
> Les origines de Noël
> Le Sabbat, le samedi
> Que se passe-t-il quand on meurt?
> Jésus-Christ : Dieu ou un dieu ?
> Le Sabbat, Le Jour de repos de l'Eternel
> L'état des Morts
>> Les disciples et le Sabbat
Etudes Bibliques: Les disciples et le Sabbat Les disciples et le Sabbat Les disciples et le Sabbat


Les disciples du Sauveur avaient un profond respect pour le sabbat, comme ils l'ont montré au moment de la mort de Jésus. Quand vint l'heure du sabbat, ils interrompirent les préparatifs nécessaires à la sépulture de leur Maître et « se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi », se proposant de poursuivre cette tâche le dimanche, « premier jour de la semaine » (Luc 23:56 ; 24: 1).
A l'exemple du Christ, les apôtres observaient le sabbat hebdomadaire. Au cours de ses voyages missionnaires, Paul se rendait à la synagogue le jour du sabbat et y annonçait le message du Seigneur (Actes 13: 14; 17 : 1, 2; 18: 4). Même les Gentils invitaient l'apôtre à prêcher la parole de Dieu le jour du sabbat (Actes 13 : 42,44). Dans les localités où il n'y avait pas de synagogue, il cherchait à connaître le lieu où les croyants se réunissaient pour le culte du sabbat (Actes 16: 13). Il en était de Paul comme de Jésus: le fait qu'il prenait part aux services religieux du sabbat montrait qu'il reconnaissait le septième jour de la semaine comme le jour privilégié destiné à l'adoration du Très-Haut.

Chez l'apôtre. cette fidèle observation du sabbat hebdomadaire présentait un contraste frappant par rapport à son atitude envers les sabbats annuels. Il affirmait sans ambages que les chrétiens n'étaient nullement obligés de respecter ces jours de repos annuels puisque Jésus avait cloué la loi cérémonielle à la croix .

Ainsi, Paul écrit: « Que nul ne s'avise de vous critiquer sur des questions de nourriture et de boisson, ou en matière de fêtes annuelles, de nouvelles lunes ou de sabbats. Tout cela n'est que l'ombre des choses à venir, mais la réalité, c'est le corps du Christ. » (Colossiens 2: 16, 17, Jérusalem.) Etant donné que « le contexte [de ce passage] traite de questions rituelles, les sabbats ici mentionnés sont les sabbats cérémoniels, partie intégrante des fêtes annuelles juives ?
qui sont l'ombre?
ou le type des réalisations qui devaient être obtenues en Christ ».
S'adressant par ailleurs aux Galates, l'apôtre les met en garde contre l'observation des exigences de la loi cérémonielle: « Vous observez les jours, les mois, les temps et les années !
Je crains d'avoir inutilement travaillé pour vous.» (Galates 4: 10, 11.)

Nombreux sont ceux qui ont le sentiment que Jean fait référence au dimanche quand il écrit : « Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur... » (Apocalypse 1 10.) Pourtant, d'après la Bible, le sabbat est le seul jour qui appartienne en propre au Seigneur. Le Christ déclare : « Le septième jour, c'est le sabbat du SEIGNEUR, ton Dieu. » (Exode 20 : 10, T.O.B.). Ailleurs, il appelle le sabbat « mon saint jour » (Esaïe 58: 13). En outre, comme nous l'avons noté plus haut, Jésus revendique le titre de « Seigneur même du sabbat » (Marc 2: 28, Osty). Puisque, selon l'Ecriture, le seul jour que le Seigneur appelle son jour est le sabbat hebdomadaire, il semble logique de conclure que le « jour du Seigneur » dont parle Jean dans Apocalypse 1: 10 n'est autre que le sabbat du septième jour. Il n'existe aucun précédent
biblique nous permettant d'appliquer ce terme au premier jour de la semaine, ou dimanche.

Aucun passage de la Bible ne nous prescrit d'observer un jour de repos et de culte hebdomadaires autre que le sabbat. Aucun autre jour n'est qualifié de béni ou de saint. Aucun texte du Nouveau Testament ne dit que Dieu a changé le sabbat au bénéfice d'un autre jour de la semaine.
En revanche, d'après la Parole de Dieu, le Seigneur avait prévu que son peuple observerait le sabbat pendant l'éternité:
« Comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l'Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Eternel. » (Esaïe 66: 22, 23.)


Cette étude a été lue 9512 fois | Les 28 croyances