Img Img Img
Méditations disponibles, mois de: Aout

> 1 - Dieu nous rend capables de toute bonne oeuvre
> 2 - Soyons zélés pour faire le bien
> 3 - Travaillons avec diligence
> 4 - Que votre lumière luise
> 5 - Abondez dans l'amour
> 6 - Le témoignage d'une jeune captive
> 7 - Dieu pourvoit à nos besoins
> 8 - Restaurez les anciens chemins
> 9 - Jésus est venu pour servir
> 10 - Soulageons l'humanité souffrante
> 11 - Donnons de l'eau vive aux hommes
> 12 - Travaillons pour les enfants
> 13 - Travaillons pour les gens haut placés
> 14 - Travaillons pour les nécessiteux
> 15 - Faisons le bien le jour du sabbat
> 16 - Qui est mon prochain ?
> 17 - Faisons part de la vérité à notre prochain
> 18 - Se sauver en sauvant les autres
> 19 - Soyons bons et compatissants
> 20 - Ayons un coeur intelligent
> 21 - Soyons pleins de compassion
> 22 - Chantons et prions avec notre prochain
> 23 - Visitons les veuves et les orphelins
> 24 - Partageons notre pain avec les affamés
> 25 - Donnons des vêtements à ceux qui n'en ont pas
> 26 - Protégeons les opprimés
> 27 - Aidons l'aveugle et le boiteux
> 28 - Soyons des pères pour les pauvres
> 29 - Pensons aux membres d'Église nécessiteux
> 30 - La spiritualité, source de santé
> 31 - La récompense du service
Méditation quotidienne: Avec Dieu chaque jour - Site Adventiste Guadadvent
Méditation du 14 Aout : "Avec Dieu chaque jour (EGW)"


Travaillons pour les nécessiteux

Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. Matthieu 9 :35

Quelle vie d'activité menait le Christ !
Jour après jour on pouvait le voir entrer dans les humbles demeures où régnaient la tristesse et la désolation ; il parlait d'espoir aux découragés et de paix aux désespérés. Les pauvres et les souffrants retenaient particulièrement son attention. Les enfants l'aimaient. Ils se sentaient attirés vers lui par sa sympathie toujours en éveil. Grâce à ses paroles simples et affectueuses, il aplanissait la plupart des difficultés qui s'élevaient parmi eux. Il les prenait souvent sur ses genoux, et il leur parlait de telle façon qu'il gagnait leurs coeurs. [...]

Rempli d'humilité, de bonté, de tendresse et de pitié, il allait, faisant du bien, nourrissant les affamés, redressant les abattus, consolant les affligés. Aucun de ceux qui venaient à lui pour demander son aide ne repartait sans avoir été secouru. Le Christ ne laissa pas un seul fil d'égoïsme se tisser dans la trame de la vie qu'il donna comme exemple à ses enfants. Il vivait la vie qu'il aurait désiré voir vivre à tous ceux qui croient en lui. Sa nourriture consistait à faire la volonté de son Père. À tous ceux qui venaient vers lui pour chercher du secours, il procurait la foi, l'espoir et la vie. Partout où il allait, il semait la bénédiction (33).

La vive sympathie de notre Sauveur s'éveillait à la vue de l'humanité souffrante et déchue. Si vous voulez être ses disciples, vous devez cultiver la compassion et la sympathie. L'indifférence devant les souffrances humaines doit être remplacée par un vif intérêt à l'égard des souffrances des autres. La veuve, l'orphelin, le malade, le mourant ont toujours besoin d'un secours. Ils nous offrent l'occasion de proclamer l'Évangile et de présenter Jésus, l'espoir et la consolation de tous les hommes. Quand les corps malades ont été guéris, quand vous avez témoigné un vif intérêt aux affligés, les coeurs s'ouvrent et vous pouvez alors y déverser le baume divin. Si vous regardez à Jésus et si vous puisez en lui la reconnaissance, la force et la grâce, vous pouvez offrir aux autres sa consolation car le Consolateur est avec vous (34).


33. Welfare Ministry, 116
34. Med. Miss, janv. 1891
Les méditations groupées dans ce volume consistent en un texte biblique pour chaque jour, accompagné d’extraits appropriés des écrits de Madame Ellen Gould White qui, pendant soixante-dix ans, s’occupa des besoins spirituels de ceux qui l’entouraient.