Img Img Img
Méditations disponibles, mois de: Juillet

> 1 - Jésus, un exemple de relations sociales
> 2 - Aimez vos semblables comme le Christ les a aimés
> 3 - Aimez vos ennemis comme vos amis
> 4 - Rendez-vous sympathiques à tous
> 5 - Qu'elles sont agréables, les paroles dites à propos!
> 6 - La vraie politesse
> 7 - La courtoisie chrétienne
> 8 - La prévenance
> 9 - L'hospitalité
> 10 - La joie
> 11 - Paroles aimables
> 12 - Les enfants aiment la compagnie de leur mère
> 13 - Que le coeur du père se tourne vers ses enfants
> 14 - Vivez dans une douce intimité
> 15 - Soyez unis par des liens d'amour
> 16 - Que votre foyer soit une source de bénédictions
> 17 - Que votre foyer soit un refuge pour les jeunes
> 18 - Nos hôtes et le culte de famille
> 19 - Comment susciter des amitiés
> 20 - La justice enrichit la vie
> 21 - Prenez du repos à la campagne
> 22 - Visitons-nous mutuellement
> 23 - Jésus et ses amis de Béthanie
> 24 - Paul et Timothée
> 25 - Jonathan et David
> 26 - Les loisirs délassent et revigorent
> 27 - Nul ne vit pour lui-même
> 28 - Dieu nous accorde ses bénédictions
> 29 - Marchez dans la voie des gens de bien
> 30 - Ne suivez pas la voie des pécheurs
> 31 - Recherchez ceux qui aiment Dieu
Méditation quotidienne: Avec Dieu chaque jour - Site Adventiste Guadadvent
Méditation du 8 Juillet : "Avec Dieu chaque jour (EGW)"


La prévenance

Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d'amour fraternel, de compassion, d'humilité. (1 Pierre 3:8)

Le grand apôtre Paul se montrait intransigeant ;  lorsque le devoir et le principe étaient en jeu; il ;  prêcha le Christ avec une grande hardiesse mais il ;  ne fut jamais rude ou discourtois. Il avait un coeur ;  tendre et il était toujours bon et prévenant envers ;  les autres. La politesse était un des traits distinctifs ;  de son caractère et cela lui permettait d'atteindre ;  les classes les plus élevées de la société. [...] ;  Il joignait à son zèle pour la vérité la hardiesse ;  pour la prédication du Christ, mais toute sa ;  conduite était imprégnée de la bienséance des ;  manières et de la grâce de la vraie politesse. [...] ;  Partout où il allait, Paul attirait à lui des coeurs ardents; son âme était liée à l'âme de ses frères. ;  Lorsqu'il se séparait d'eux, sachant qu'ils ne ;  reverraient jamais son visage et que lui-même le ;  leur assurait, leurs coeurs étaient remplis de ;  tristesse et ils le suppliaient si ardemment de ;  demeurer avec eux que l'apôtre s'écriait: "Que ;  faites-vous, en pleurant et en me brisant le coeur?
" ;  Son coeur aimant se brisait lorsqu'il voyait et ;  sentait leur douleur au moment de la séparation ;  finale. Ces chrétiens aimaient Paul et ils pensaient ;  qu'ils ne devaient pas l'abandonner. Quel chrétien ;  n'admire pas le caractère de l'apôtre?
Ferme ;  comme le roc lorsqu'il se dressait pour défendre la ;  vérité, il se montrait affectueux et doux comme un ;  enfant lorsqu'il était entouré de ses amis. [...] ;  Les fidèles qui se réclament du Christ sont ceux ;  qui manifestent le plus de douceur, le plus de ;  compassion et le plus d'humilité; leurs convictions ;  sont fermes et leurs caractères forts; rien ne peut ;  ébranler leur foi ou les détourner de leurs devoirs. ;  Le chrétien doit cultiver un esprit doux et ;  paisible; il faut qu'il soit calme, indulgent pour les autres, qu'il ait une humeur souriante, humeur que ;  la maladie n'irritera pas et que le temps ou les ;  circonstances ne changeront pas. [...] Les enfants ;  de Dieu n'oublient jamais de faire le bien. Chez ;  eux, les bonnes oeuvres sont spontanées car Dieu ;  par sa grâce a transformé leur nature.


Les méditations groupées dans ce volume consistent en un texte biblique pour chaque jour, accompagné d’extraits appropriés des écrits de Madame Ellen Gould White qui, pendant soixante-dix ans, s’occupa des besoins spirituels de ceux qui l’entouraient.